François (Koh Lanta 2022) explique les raisons de son malaise : "L'organisme est épuisé"

On le sait, ce Koh Lanta 2022 a été particulièrement difficile pour les candidats. L'épisode 11, diffusé ce mardi 10 mai 2022 et dont nous vous avons partagé les meilleurs moments en tweets, l'a encore prouvé. François, qui est pourtant le colosse de cette saison et qui enchaîne les victoires depuis la réunification a été victime d'un malaise. Alors que le pompier se tient debout près du feu, il est pris d'un gros vertige et tombe par terre. "Je me suis relevé d'un coup et je me suis retrouvé par terre. Je n'ai pas compris ce qui arrivait. Dès qu'on se lève vite on a la tête qui tourne et on a un petit voile qui se met devant les yeux. Le corps arrive à ses limites physiques. Koh Lanta c'est un marathon, il faut s'économiser et tenir pour aller au bout" a-t-il commenté face caméra.

"C'est très dur"

Contacté par Télé Loisirs, celui à qui certains internautes ont prêté une relation avec Ambre est de nouveau revenu sur son malaise. "Quand on me demande de réfléchir à mon aventure Koh Lanta, c'est son aspect extrêmement difficile qui revient en premier. La météo a été catastrophique en début de tournage. Il y avait peu de nourriture, que ce soit sur l'île ou dans l'eau. Donc c'est compliqué de s'alimenter avec 10 grammes de riz par jour. On est usé, fatigué, l'organisme est épuisé d'où ce petit coup de moins bien. Mais qui est commun à quasiment l'ensemble des aventuriers. Dès qu'on se relève trop vite, on a la...

Lire la suite


À lire aussi

Marius (Koh Lanta 2016) : son abandon agace Twitter, il explique les vraies raisons de son départ
Ava (Koh Lanta 2020) très peu à l'écran : Denis Brogniart explique les raisons
Koh Lanta 2022 : le résumé en tweets de l'épisode 11 avec l'appel à une ex et un malaise pour François

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles