François Hollande veut une "stratégie d'ensemble" dans le dossier syrien

Dans une interview accordée à TV5 Monde diffusée ce mercredi, l'ancien chef de l'Etat a expliqué qu'il dirait "ce qu'il a à dire" à un "certain moment" et a répété qu'il comptait rester dans le paysage politique.

Le président de la République avait fait le choix de réunir ce vendredi en début de soirée le Conseil de Défense pour redéfinir la position de la France dans le dossier syrien, après les frappes américaines sur la base aérienne syrienne de Shayrat. Il s'agissait là d'une action unilatérale américaine après que, ce mardi, le régime est soupçonné d'avoir mené une attaque chimique d'une grande violence contre la ville de Khan Cheikhoun, où 86 personnes dont 30 enfants sont morts. Pour François Hollande, il faut à présent que la communauté internationale s'unisse: 

"La président de la République a souligné que ces développements confirmaient la nécessité d’avancer simultanément dans la lutte contre Daech à travers une intensification des actions de la coalition, et la négociation politique en Syrie en vue d’une transition acceptée par tous. Ces deux aspects sont indissociables pour obtenir une victoire réelle et durable contre le terrorisme."

Hollande veut des "enquêtes de vérifications renforcées" sur l'armement chimique syrien

Rappelant que le régime de Bachar al Assad avait signé en 2013 la Convention sur l'interdiction des armes chimiques, François Hollande a déclaré: "Les enquêtes de vérification doivent donc être renforcées", en ce qui concerne la détention d'armement chimique. 

En conclusion, le président de la République a réaffirmé: "Seule une...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages