François Hollande en veut à Emmanuel Macron : « Mais où ces gens ont-ils été élevés ? »

Deux semaines après le lancement du processus de limogeage, c'est officiel : Ségolène Royal n'est plus ambassadrice des Pôles. Le décret, signé par Emmanuel Macron, le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian et la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne, a été publié ce samedi au Journal officiel.

L'ancienne -et future ?- candidate à la présidentielle, sous le coup d'une enquête du parquet financier, s'est fait des ennemis après avoir critiqué Emmanuel Macron et le gouvernement à de nombreuses reprises, notamment sur la réforme des retraites, et d'être ainsi sortie de son "devoir de réserve". Si elle fait désormais son chemin sans leur soutien, elle peut compter sur son ancien compagnon François Hollande. Le 17 janvier en marge des Assises de la citoyenneté à Rennes, l'ancien chef d'Etat a dénoncé les méthodes de son successeur.

Le Canard Enchaîné du mercredi 22 janvier révèle ainsi qu'il a déclaré : « Macron aurait au moins pu la recevoir. De même que Le Drian. Au lieu de quoi ils ont envoyé son ancienne directrice de cabinet, Elisabeth Borne, lui faire la leçon sur RTL et [ont] fait signer sa lettre de congé par deux secrétaires généraux du ministère ! »

François Hollande, qui n'a pas toujours tenu des mots tendres pour celle qui a été sa compagne jusqu'en 2007, fait l'éloge de cette dernière : « Mais où ces gens ont-ils été élevés ? Ils sont inélégants envers une ancienne ministre, une ancienne candidate

Retrouvez cet article sur GALA

Malik Bentalha aminci : il a perdu 35 kilos !
Brad Pitt et Angelina Jolie bientôt partenaires... dans le champagne
Bientôt un lycée Jacques Chirac ? L’idée ne plaît pas à tout le monde
Céline Dion : son message bouleversant à son fils René-Charles pour ses 19 ans
Emmanuel et Brigitte Macron de retour au théâtre... comme si de rien n'était