François Hollande : son trait d'esprit à propos du film Présidents avec Jean Dujardin en Nicolas Sarkozy

·1 min de lecture

C'est bien connu, François Hollande est un adepte des petites phrases. Dans le giron politique, il est même surnommé Monsieur petites blagues. Alors qu'il vient de sortir un livre intitulé Leur République, à destination des enfants et des adolescents, l'ancien président a effectué une petite tournée médiatique qui lui a permis de placer quelques "punchlines" dont il a le secret. Récemment invité de l'émission de Samuel Etienne sur la plateforme Twitch, quelques jours avant le premier ministre Jean Castex, il s'est amusé de l'échange entre McFly et Carlito d'un côté et Emmanuel Macron de l'autre, tout en se moquant de la chanson du duo de YouTubeurs : "Je trouve que c'est plutôt pas mal de demander à ces deux créateurs de faire une chanson et de faire une animation pour que l'on respecte les gestes barrières. Il faut respecter les gestes barrières, y compris par rapport à la chanson..." Quelques jours plus tard, c'est sur le plateau de L'équipe du soir, qu'il a adressé un petit tacle, plein d'auto-dérision, à Emmanuel Macron en assurant "qu'il n'arrivait pas à croire en son ascension en 2017, pas plus que la remontada du Barca face au PSG..."

Le compagnon de Julie Gayet sera bientôt au coeur d'une fiction retraçant, entre autres, sa rivalité avec Nicolas Sarkozy. François Hollande sera incarné par Grégory Gadebois tandis que l'ancien patron de l'UMP sera lui interprété par un Jean Dujardin qui a adopté tous les tics de l'ancien chef de l'État. La publication de la bande-annonce, (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Noah Centineo totalement métamorphosé pour son prochain film, son impressionnante transformation (PHOTO)
Floride (France 3) : Philippe Le Guay raconte les coulisses du dernier film de Jean Rochefort
Mort de Jacques Frantz : le comédien et doubleur attitré de Robert de Niro s'est éteint à l'âge de 73 ans
Brigitte Bardot : son énorme coup de gueule contre des César "écoeurants et sordides"
Corinne Masiero nue aux César : la profession divisée par son intervention