Comment François Hollande surveille le congrès du PS

·1 min de lecture

Ce n’est pas l’œil de Moscou qui plane sur le Parti socialiste, mais bien celui de François Hollande. L’ancien chef de l’État est loin de rester aveugle à la situation du PS, lequel prépare en ce moment son prochain congrès, qui, samedi, a été reporté sine die en raison du Covid. Sous l’ex-président affleure toujours l’ancien premier secrétaire, un poste qu’il a occupé pendant onze ans. Commentaire d’un camarade qui le connaît par cœur : "Comment peut-on imaginer François Hollande se désintéresser d’un congrès?"

En septembre, la maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy, candidate au poste de premier secrétaire face au sortant Olivier Faure, a appelé l’ancien président. "Je lui ai expliqué ma ligne, j’étais inquiète qu’elle ne soit pas représentée", raconte celle qui veut alors porter le fer face à Faure. Ce dernier, avant l’été, avait évoqué l’hypothèse d’un PS s’effaçant en 2022 derrière un candidat écologiste. Pour la première fois de son histoire. "Je me présente car je trouve qu’on est en train de s’engager dans une stratégie d’effacement, dit Hélène Geoffroy. Plutôt que de travailler sur notre projet, d’apporter des réponses aux classes populaires, on commence par parler des alliances."

Hollande voudrait voir les siens plus offensifs, notamment vis-à-vis de Mélenchon

François Hollande l’écoute. Sans se prononcer. "Je n’aurai pas sa signature", explique Geoffroy. Mais il n’en pense pas moins. "L’approche d’Hélène Geoffroy est...


Lire la suite sur LeJDD