François Hollande met en garde contre "le péril Jean-Luc Mélenchon"

France 2

Selon François Hollande, "cette campagne sent mauvais", dominée, dit-il, par

Marine Le Pen à l'extrême droite et Jean-Luc Mélenchon à l'extrême gauche. La percée dans les sondages de ce candidat le consterne, alors le chef de l'État dénonce son populisme. "Il y a un péril (...) face aux falsifications (...) on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte", a déclaré François Hollande.

Macron, seul rempart selon lui face aux extrêmes

Réplique immédiate du camp Mélenchon. "Ça atteste une fois de plus d'une forme d'arrogance des puissants", explique Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon. François Hollande n'exclut pas la possibilité d'un second tour qui opposerait Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon. Alors devant ces jeunes, il soutient Emmanuel Macron sans le nommer, seul rempart selon lui face aux extrêmes. Benoît Hamon n'est décidément pas dans le champ de vision de François Hollande.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Le QG de campagne de Marine Le Pen visé par une tentative d'incendie sans gravité
Cyberstratège, Sanders et brouille au PS : qui est Sophia Chikirou, la communicante qui souffle à l'oreille de Mélenchon ?
Piketty, Généreux, Sapir… Qui sont les "experts économiques" qui investissent la campagne présidentielle ?
VIDEO. Le 106, le 63 ou le 42... François Asselineau, le candidat accro aux articles de loi
François Hollande "appellera à voter pour un candidat" entre les deux tours

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages