François Hollande fait (encore) faux-bond à Emmanuel Macron

Quand Emmanuel Macron délègue ses tâches présidentielles... à ses prédécesseurs. Mardi 22 octobre, Emmanuel Macron ne pourra pas se rendre à l'intronisation de l'empereur Nahurito au Japon. Si ce dernier a déjà succédé à son père en mai dernier au lendemain de son abdication, cette fois-ci, il se présentera devant les divinités et représentants internationaux pour la proclamation de sa montée sur le trône du Chrysanthème et la réception des félicitations de ses invités. Un moment très important dans la succession, où ont été conviés plusieurs chefs d'Etat. Mais en raison d'un déplacement officiel à Mayotte et à la Réunion, le président français a décidé de confier cette tâche à Nicolas Sarkozy.

Tandis qu'en l'absence du président de la République, le Premier ministre est obligé de rester en métropole, il a donc fallu trouver un remplaçant à Emmanuel Macron. Et au lieu de demander à son prédécesseur direct, à savoir François Hollande, celui-ci s'est tourné vers l'époux de Carla Bruni, avec qui il entretient de bons rapports. "Il fallait une personnalité de très haut niveau pour représenter la France à cette intronisation. C'est une marque de respect à l'égard des Japonais", précisait l'Elysée au Parisien. Ce n'est par ailleurs pas la première fois que Nicolas Sarkozy représentera l'actuel chef d'Etat à l'étranger.

En effet, en décembre dernier, il s'était rendu en Géorgie pour l'investiture de la présidente Salomé Zourabichvili. Une "démarche pragmatique et ponctuelle, dont la raison

Retrouvez cet article sur GALA

VIDEO - François Hollande accueilli chaleureusement à l'Elysée : Emmanuel Macron lui claque la bise
VIDÉO - François Hollande gêné : sa réaction quand il est interrogé sur sa relation tendue avec Emmanuel Macron
Emmanuel Macron clashé : François Fillon se lâche !
VIDÉO - François Hollande : “J’ai demandé conseil à Nicolas Sarkozy”
Emmanuel Macron soucieux de son image : cette petite coquetterie qui fait sourire