François Hollande évoque les coups d’épée dans le dos reçus pendant son mandat

Tout au long de son mandat, François Hollande a été très fortement critiqué, par l’opposition mais également par sa majorité. Au micro d’RTL, l’ancien chef de l’état revient sur le mauvais rôle joué par « les frondeurs » lors de son quinquennat.

>

François Hollande a quitté l’Elysée en mai dernier, après cinq années à la tête de l’Etat français. C’est son ancien ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, qui a pris sa place. Tout au long de son mandat, l’ancien secrétaire général du PS, a été très vivement critiqué par ses opposants mais également par les propres membres de sa majorité. François Hollande a eu beaucoup de mal à se faire entendre, vivant à certaines périodes des situations politiques très tendues. Mais aujourd’hui cette étape compliquée de sa vie semble derrière lui.

Au micro d’RTL, François Hollande a évoqué ses années au pouvoir. Il est revenu sur ce qu’on a appelé « les frondeurs » ces membres de la majorité qui critiquaient ouvertement l’action du chef de l’Etat. A ce sujet, François Hollande confie : « C'est une épée dans le dos, on peut le dire comme cela ». Celui qui n’a pas su rassembler au sein même de son propre camp rassure néanmoins : « on peut en tout cas en être blessé très sérieusement, je m'en suis rétabli ». L’ancien président de la République a concédé que les « frondeurs» ont été « une difficulté supplémentaire » lors de son quinquennat. Etonné, François Hollande juge pourtant que sa politique menée devait plutôt « susciter la confiance ».

Retrouvez cet article sur GALA


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages