François Cluzet "ni vraiment beau ni tout à fait laid" : pourquoi il doit beaucoup à deux stars américaines

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Révélé au grand public grâce à son rôle principal dans le film Ne le dis à personne de Guillaume Canet, qui lui a d’ailleurs valu une récompense aux César de 2017 en tant que Meilleur Acteur, François Cluzet n’a cessé depuis de jouer dans de grands films. Des Petits Mouchoirs à Medecin de campagne en passant par Intouchables, l’acteur français est rapidement devenu une référence dans les films dramatiques en France. En plus de son jeu d’acteur, qu’il doit notamment aux cours Florent et Simon, son attitude et son physique séduisent beaucoup de réalisateurs. C’est grâce à celui-ci qu’il a pu décrocher le rôle principal dans le film L’homme de la cave de Philippe Le Guay. L'acteur, qui partage sa vie avec Narjiss Slaoui-Falco raconte au Figaro : « Un jour que nous déjeunions ensemble, je suis arrivé en retard, les cheveux en pétard et l’air tendu. J’étais speed. Interloqué, il m’a regardé étrangement et m’a dit : “Au départ, je n’avais pas pensé à toi, mais maintenant c’est évident. Je veux que tu joues le rôle principal de mon prochain film. Un négationniste, très déséquilibré”.»

Il y a encore quelques années, les rôles principaux étaient réservés aux acteurs qui sont séduisants. Mais pourtant, « avec son physique passe-partout, (…) ni vraiment beau ni tout à fait laid », comme le décrit Le Figaro, François Cluzet a tout de même réussi à s’imposer dans le monde du cinéma. Et cela, il le doit notamment à deux acteurs américains, à qui il est souvent comparé : Dustin Hoffman et Al (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jordan Bardella marque sa différence avec Jean-Marie Le Pen : "Je l'ai croisé deux fois"
Emmanuel Macron "cruel" avec les champions olympiques ? "Je ne sais pas s'il se met à notre place"
Le prince George déboussolé : cette sortie scolaire qui l'a beaucoup contrarié
"Elle me fait chier" : Emmanuel Macron très remonté contre Marion Cotillard
10 ans de mariage de la reine et du roi du Bhoutan : la monogamie, leur entorse à la tradition

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles