François Civil : sa transformation physique pour BAC Nord, ses rencards en salles, le film qui l'a traumatisé... Ses confidences (VIDEO)

·1 min de lecture

François Civil est à l'affiche ce 18 août de Bac Nord, signé Cédric Jimenez, un film coup de poing présenté au dernier Festival de Cannes et dans lequel il joue "un flic de la Bac un peu nerveux, qui passe de 0 à 100 à l'heure en deux secondes !". L'acteur de 31 ans s'est confié pour Télé-Loisirs sur ce rôle et ses souvenirs de cinéma dans notre vidéo POPCORN. Son plus gros défi sur ce long-métrage ? Avoir un corps qui réponde au caractère agité de son personnage. "Je me suis un peu entraîné physiquement. Je voulais prendre de la masse, être plus impressionnant que ce que je peux être dans la vie ! Ça s'est résumé à de l'escalade, beaucoup. C'est mon sport ! L’autre challenge que je me suis infligé… c’est d’avoir l’accent marseillais. Mais de façon très légère", précise celui que le grand public a récemment vu dans Le chant du loup et Deux moi. Son film de gangster préféré ? Sans hésitation, La nuit nous appartient de James Gray : "C'est extraordinaire à tous les niveaux. Scénario de dingue, ça parle beaucoup de famille, acteurs de génie... Joaquin Phoenix en tête !".

François Civil a débuté sa carrière très jeune, bien avant d'avoir des modèles de cinéma. "Mes inspirations sont venues plus tard avec des gens qui m’ont touché, m'ont donné envie d'aller vers des rôles", accorde-t-il, avant d'ajouter : "J’ai commencé à faire ce métier j'avais 14 ans et je le faisais un peu par défaut. J’étais dans un groupe de théâtre de mon collège et on m’a proposé de faire des castings. J'ai dit (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Les sorties cinéma du mercredi 18 août : Baby Boss 2, BAC Nord, Les Fantasmes...
A Star Is Born : Barbra Streisand tacle sèchement le film avec Lady Gaga et Bradley Cooper
Selma Blair, atteinte de sclérose en plaques, annonce être en rémission
Les blagues de Toto (Canal+ Family) : le lien surprenant entre le jeune acteur Gavril Dartevelle et le PSG
Gilles Lellouche ironise sur les César qui l'ont snobé : "Je m'y attendais tellement"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles