François Berléand se lâche : son coup de colère contre les médecins

·1 min de lecture

Tout le monde souffre de la pandémie causée par la Covid-19 et de la crise financière qu’elle a engendrée. Si certains secteurs sont épargnés, d’autres, comme les commerces et le monde de la culture, n’en finissent plus de subir les conséquences des décisions prises par le gouvernement. La fermeture des salles de spectacles, des théâtres, des musées et l’interdiction d’organiser des rassemblements publics privent beaucoup de personnes de travail. Les acteurs et humoristes particulièrement. Par le biais des réseaux sociaux, Camille Lellouche s’est de nombreuses fois adressée à Emmanuel Macron et aux ministres, faisant clairement part de son agacement et du manque de renseignement et d’engagement dans le domaine de la Culture. Et elle n’est pas la seule. François Berléand en a aussi gros sur le cœur. Lassé des mesures prises pour lutter contre l’épidémie, le comédien des Choristes n’a pas caché sa colère envers le corps médical et les professionnels de santé.

Invité de RTL dans l’émission On refait la télé ce samedi 1er mai, François Berléand n’a pas mâché ses mots. Si l’avis et l’analyse de spécialistes restent importants, il ne supporte pas que des pseudos-médecins passent leur temps à se contredire sur les plateaux de télévision.

D’après François Berléand, cette vérité à deux vitesses est tout sauf productive : « Les médecins autour d’une table sont capables de dire un jour blanc, le deuxième vert, le troisième citron […] Quand on ne sait pas, on ne parle pas ! » Comme la majorité (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Barbara Opsomer : l'ancienne candidate de Secret Story sur le point d'accoucher ?
VIDEO Michel Drucker : sa phrase poignante sur la mort de son frère Jean
PHOTO Jennifer Lauret célèbre les 22 ans de sa fille Carla avec un tendre cliché
VIDEO Jean-Paul Belmondo : son petit-fils Victor se confie sur leur relation et fait une étonnante révélation
PHOTO Vaimalama Chaves amoureuse : sa belle déclaration à son chéri Nicolas Fleury