François Berléand : cette blague de son père qui l'a traumatisé

·1 min de lecture

Une pandémie qui le laisse sans voix. Celui qui n'hésite pas à faire résonner ses cordes vocales rocailleuses sur les plateaux de cinéma, les scènes de théâtre ou encore par ses prises de position en public semble tout à coup à bout de mots. Alors que François Berléand était de retour au théâtre aux côtés de François-Xavier Demaison avec Par le bout du nez, il voyait déjà à la mi-octobre le couvre-feu comme une sanction inutile. Sa production avait choisi de s'adapter en proposant d'autres horaires afin de finir chaque représentation au plus tard à 20h20, permettant ainsi au public de rentrer avant la fin du couvre-feu. "Il n'y a pas à le comprendre, on le subit de plein fouet", lançait l'acteur auprès de nos confrères de BFMTV. "J'espère que ça suffira, mais je crains que non (...) On ne sait pas avec le couvre-feu ce qui va se passer. (...) Moi ce Covid qui ne circule qu'à partir de 21h ça me rend perplexe, qui n'est pas dans les transports en commun, ça me rend encore plus perplexe parce qu'il y a plein de gens qui n'ont pas le masque, mais enfin bon, c'est comme ça. Il faut bien faire des annonces pour que les gens un petit peu se responsabilisent, c'est le grand problème", avait-il expliqué, visiblement démoralisé.

Pourtant, celui qui n'hésite pas à pousser des coups de gueule est au fond un grand optimiste. François Berléand essaie toujours, tant bien que mal, de rire des plus grandes douleurs. Le comédien a commencé à s'astreindre à cette discipline, pas toujours évidente, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Babeth Etienne, ex-femme de Johnny Hallyday, revient sur les infidélités du rockeur : "Un jour, il est parti roucouler "avec une amie" en Thaïlande"
Cindy Sander sauvée par son "prince charmant" Sébastien : "Sans lui, j'aurais sombré"
Charles Berling revient sa relation avec son fils Emile : "Je n'étais pas assez là, c'est sûr"
Babeth Etienne, l'ex-femme de Johnny Hallyday, raconte comment elle a appris qu’il la quittait pour Nathalie Baye : "J'ai cru mourir"
Marine Lorphelin porteuse de symptômes de la covid-19 : elle craint d'avoir contaminé ses proches