• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour François Bayrou, "les temps exigent que le Premier ministre ou la Première ministre soit politique"

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président du MoDem François Bayrou le 18 mars 2022 à Pau  - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le président du MoDem François Bayrou le 18 mars 2022 à Pau - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Un portrait-robot du Premier ministre... qui ne correspond pas vraiment à Elisabeth Borne. "Je pense que les temps exigent que le Premier ministre ou la Première ministre soit politique, qu'on n'ait pas le sentiment que ce soit la technique qui gouverne le pays, mais au contraire les sentiments profonds qui s'expriment dans le peuple", a lâché François Bayrou ce mercredi matin sur France Inter.

À la question de savoir si Élisabeth Borne pouvait rester à Matignon, François Bayrou a botté en touche: "C'est la question qui est à poser au président de la République, c'est lui qui forme le gouvernement." Le maire de Pau pourrait-il être nommé à Matignon?

"Le président de la République en décidera, je ne suis pas une femme, comme ça ne vous a pas échappé", a là aussi esquivé le président du MoDem.

"Changer la manière de gouverner"

"À chaque élection, la rupture est plus grave qu'à l'élection précédente, l'abstention est plus grave qu'à l'élection précédente. Moi je n'ai jamais voulu continuer comme ça, je plaide pour qu'au contraire, on change la manière de gouverner, et qu'on ait enfin ce qui permettrait une démocratie vivante, un président fort, c'est la Ve République, un Parlement, fort c'est fait depuis cette semaine - ça va être un Parlement agité, mais il va être fort - et un gouvernement fort (...), avec un Premier ministre qui fasse son boulot, ou une Première ministre qui fasse son boulot de cheffe du gouvernement", a plaidé François Bayrou.

Ténor de la majorité, François Bayrou a été reçu lundi à déjeuner à l'Élysée avec l'ancien Premier ministre Édouard Philippe et l'actuelle occupante de Matignon, Élisabeth Borne, au lendemain du camouflet infligé à la majorité présidentielle lors des élections législatives, où cette dernière n'a obtenu qu'une courte majorité relative.

L'édile béarnais a aussi été reçu à l'Élysée mardi, au même titre que les autres dirigeants de parti politique.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles