François Bayrou sur l’élection présidentielle 2022 : «La priorité est la réconciliation civique»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
WITT/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président du Modem François Bayrou était l’invité des « 4 vérités » sur France 2 ce mardi 26 avril. L’ancien garde des Sceaux est revenu sur la réélection d’Emmanuel Macron et a appelé à refaire Nation face à « cette rupture d’une grande partie de la population ».

«Le plus dur commence.» Invité au micro de Caroline Roux sur France 2, François Bayrou a tenu à rappeler les enjeux de la réélection d’Emmanuel Macron. «Il faut identifier les problèmes les plus importants, cette rupture qu’on ressent. Ceux qui travaillent et ont des revenus plus faibles, ou habitent en province, ont le sentiment que la société française est organisée avec ses puissants. Tout ce monde là ne reconnaît pas la société française comme elle est.» Pour le président du Modem, «La priorité est la réconciliation civique. Ceux qui se sont abstenus ou ceux qui ont voté Marine Le Pen forment une seule France. Il faut les souder, proposer un projet en commun et le partager.»

Lire aussi:Bayrou et Philippe disent non au parti unique de Macron

Pour le Haut commissaire au plan, il faut envoyer un message qui dépasse les clivages politiques. «C’est une absurdité de découper les réponses entre droite et gauche. Il faut trouver des inspirations qui fédèrent et qui rassemblent. Il faut un message social et civique.»

Ce message, il le retrouve notamment dans le défi écologique. «C’est un défi technique. Cela permettrait de produire en industrie, en agriculture, mieux qu’aucune des sociétés qui nous entourent !»

Sur la réforme des retraites, «on va traiter différemment tous ceux dont les métiers sont difficiles»

François Bayrou prône avant tout la concertation pour souder les Français. «Pendant très longtemps, on a cru que la politique se résumait au passage en force. Je crois que ce temps est derrière nous. Tous ceux qui nous écoutent ont besoin d’être associés, convaincus, entraînés. », ajoutant qu’il faut poser les problèmes « en langage compréhensible.»

Interrogé sur la réforme des retraites, le président du Modem veut(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles