François Bayrou au JDD : "L'Etat a le devoir de garantir les produits vitaux"

·1 min de lecture

Haut-commissaire au Plan et président du MoDem, François Bayrou préconise "un plan national de mobilisation" pour les produits et filières ­stratégiques, notamment dans les secteurs de l'eau, de la cybersécurité des entreprises ou encore de l'énergie.

En quoi la crise du Covid a-t-elle souligné nos carences en matière de souveraineté?
Ça été une prise de conscience brutale : nous nous sommes rendu compte qu'un nombre surprenant d'équipements essentiels – masques, gants et blouses – n'étaient pas disponibles ; et qu'un certain nombre de médicaments essentiels – anticancéreux, antibiotiques, anti-inflammatoires, anesthésiants – avaient été très près de manquer. Voir un grand pays médical comme la France menacé de rupture sur les produits pharmaceutiques les plus nécessaires, c'est inimaginable. C'est le constat qu'a fait le président de la République, et ce constat a contribué à la renaissance d'un Commissariat au Plan.

"

"Il nous faut un plan national de mobilisation pour garantir les produits vitaux"

"

Quelles sont vos premières pistes?
L'État a le devoir de garantir les produits vitaux. Depuis vingt ou vingt-cinq ans, on a vu nombre de productions vitales s'en aller ailleurs qu'en Europe. Nous avions en Bretagne, jusqu'en 2018, une unité de production de masques, jusqu'à 200 millions par an. Cette usine, rachetée par une multinationale américaine, a été fermée il y a deux ans! C'était sans doute l'intérêt de l'entreprise, ça compte, bien sûr, mais l'intérêt général, c'est enc...


Lire la suite sur LeJDD