François Baroin encore critiqué pour son manque de courage

La discrétion de François Baroin ne passe pas inaperçue. Depuis le début du confinement, le président de l'Association des maires de France reste dans l'ombre, parfois à l'étonnement de son propre parti, Les Républicains. Une prise de distance à l'exception d'une interview au Figaro le 30 avril, où François Baroin a pointé du doigt la gestion de la crise sanitaire, en particulier au sujet des masques, du déconfinement et du traçage numérique pour l'application StopCovid.

Interrogé sur son silence par L'Express, le maire de Troyes (Aubes) explique : "Je suis très concentré sur ma mission de maire, qui est de protéger la population". En dépit de son interview au Figaro, François Baroin estime que ce n'est "pas son rôle" de critiquer la gestion gouvernementale de la crise sanitaire. "Je me mets à la place de ceux qui prennent les décisions. Pour avoir été en responsabilité, je suis conscient de la difficulté de gouverner", assure l'ancien ministre de l'Economie qui reste dans la réserve. Ce qui inquiète les Républicains, souligne L'Express.

Des ambitions au coeur du doute

Alors que François Baroin pourrait incarner "la relève" pour certains, ses ambitions pour l'élection présidentielle de 2022 sèment le doute. A force de rester distant à ce sujet, il confirme les avis critiquant son manque de courage. "Vous y avez déjà cru, vous, à l'hypothèse Baroin ?", réplique un "ténor" du parti Les Républicains. Une allusion à son supposé comportement vélléitaire. Aux critiques sur sa réserve,

Retrouvez cet article sur GALA

Le prince George jaloux des devoirs de sa soeur pendant le confinement : Kate Middleton veille au grain
Sophie Davant : pourquoi elle a peu d'amis à la télé
Elon Musk papa d'un fils au prénom improbable : un sujet de discorde avec sa chérie !
Meghan Markle et Harry : pourquoi le confinement est une bonne affaire
Edouard Philippe désavoué par Emmanuel Macron : "Un coup de poker raté"