« François Baroin commence à nous saouler » : vent de colère chez les Républicains

·1 min de lecture

François Baroin s'est définitivement écarté de la course à l'élection présidentielle de 2022, mais cela ne l'empêche pas de s'exprimer sur la vie politique actuelle. Au grand dam de ses camarades de droite. Dans Le Point ce jeudi 29 octobre, Damien Abad, député et président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, a exprimé sa lassitude face à son comportement.

"François Baroin commence à nous saouler", a-t-il lancé en réaction à l’interview que l'ancien présidentiable a accordée au JDD, dans laquelle il est allé à contrecourant de son parti en déclarant que "l’heure n’est pas à réformer la constitution" dans la lutte contre l'islamisme. Avant de déplorer : "Il décide de ne pas être candidat en 2022... On respecte sa décision mais, depuis, il nous fait la leçon tous les quatre matins. C’est fatigant."

François Baroin, poulain de Jacques Chirac longtemps en tête de liste pour être le candidat Républicain à la prochaine élection présidentielle, a renoncé à se présenter pour préserver sa vie personnelle. Même s'il reste présent dans le débat politique, il laisse désormais la place à une autre personnalité de droite.

Dans Le Point, Damien Abad mise sur Xavier Bertrand, actuellement président du conseil régional des Hauts-de-France. Si ce dernier, ministre du Travail durant la présidence de Nicolas Sarkozy, a quitté Les Républicains en 2017 après l'élection de Laurent Wauquiez à la tête du parti, il a déclaré en août dernier se préparer pour affronter Emmanuel Macron en 2022. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laeticia Hallyday impudique sur les réseaux sociaux : cette habitude déconcertante pour son entourage
Claudia Cardinale : l’homme qui l’a violée a tenté de reprendre contact avec elle
« Espèce de salaud » : quand Hillary Clinton a fait trembler la Maison Blanche pendant une dispute conjugale
Arnaud Montebourg : qui est sa première épouse Hortense de Labriffe ?
VIDÉO - Michael Schumacher victime d’une mauvaise blague chez Laurent Ruquier : malaise en plateau