François Asselineau mis en examen pour harcèlement et agressions sexuelles

AL
·1 min de lecture

Deux plaintes ont été déposées contre lui et un signalement a été fait au procureur de la République, donnant lieu à l'ouverture d'une enquête le 15 mai 2020.

Le président de l'UPR, François Asselineau, a été mis en examen et placé sous contôle judiciaire ce vendredi pour harcèlement moral et agressions sexuelles, selon une source judiciaire. Mercredi, il avait été placé en garde à vue pour ces faits qui font l'objet d'une enquête depuis le 15 mai 2020.

Deux plaintes ont été déposées contre lui par deux anciens salariés de l'UPR, l'une dans l'Allier, l'autre à Paris, tandis qu'un ancien cadre a fait un signalement au procureur de la République.

Des accusations qualifiées de "calomnies" par le pro-Frexit. Son entourage a pris la parole mercredi soir pour réfuter "fermement" ces témoignages qui, "pour l'essentiel, allèguent des faits qui auraient prétendument eu lieu avant même leur embauche".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :