Un Français soupçonné d'avoir tué sa compagne aux Seychelles, une enquête ouverte à Nice

·1 min de lecture

Une enquête pour homicide volontaire par conjoint a été ouverte à Nice après le décès suspect d'une Niçoise aux Seychelles, où son compagnon, niçois lui aussi, est soupçonné de l'avoir tuée, a-t-on appris samedi auprès du procureur de Nice.

"Nous avons été saisis le 7 mai de ces faits par le parquet de Paris, lui-même informé par le ministère des Affaires étrangères, et nous avons saisi le 12 mai la police judiciaire de Nice", a précisé le procureur Xavier Bonhomme. Le magistrat indique que les autorités judiciaires locales considèrent ce décès comme "fortement suspect".

Un meurtre maquillé en suicide ? 

La jeune femme de 32 ans, gérante à Nice d’un lieu événementiel, a été retrouvée le 27 avril pendue à l’accroche-serviettes de la salle de bains de leur chambre d'hôtel par son compagnon âgé de 35 ans, un street-artist établi également à Nice. Le couple séjournait depuis quelques jours au Club Med local.

Selon Nice-Matin, qui revient samedi sur cette information révélée par la presse locale, le rapport d’autopsie réalisé sur place établirait que le décès ne serait pas dû à une pendaison mais à un étranglement, laissant penser à un meurtre maquillé en suicide.

Le compagnon nie toute implication

Le quotidien indique que le compagnon, qui nie toute implication, doit passer en jugement le 8 juin devant la cour suprême des Seychelles. Il est incarcéré depuis le 5 mai.

Le couple était en déplacement aux Seychelles à l’invitation, toujours selon Nice-Matin, de la direction locale du Clu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles