Publicité

Le Français Michel Talagrand remporte le prix Abel, prestigieuse récompense en mathématiques

Le prix Abel de mathématiques, l'une des récompenses les plus prestigieuses de la discipline, a été décerné mercredi à Michel Talagrand, un chercheur français spécialiste des probabilités et de l’analyse fonctionnelle.

"Les mathématiques donnent des ailes" selon lui. Le prix Abel de mathématiques a récompensé mercredi 20 mars le Français Michel Talagrand, un spécialiste des probabilités et de l'analyse fonctionnelle.

Du poids des bébés à la taille des vagues, les travaux de cet ancien chercheur du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), âgé de 72 ans, ont permis de mieux comprendre les phénomènes aléatoires dont le monde est fait.

Michel Talagrand est distingué "pour ses contributions révolutionnaires" qui ont eu "des applications remarquables en physique mathématique et en statistique", a expliqué l'Académie norvégienne des sciences et des lettres.

Ayant fait carrière à l'Institut de mathématiques de Jussieu à Paris, il est le cinquième Français à remporter le prix Abel depuis sa première édition en 2003.

"Les mathématiques françaises se portent extrêmement bien, nous pouvons en être fiers", a-t-il déclaré à l'AFP.

Bandana sur la tête, lunettes fines et barbe blanche, il a, lors d'une visioconférence avec l'académie norvégienne, confié sa surprise d'avoir remporté le prix.

"Plus on en fait, plus ça devient facile"

"Il y a eu un blanc total dans mon esprit pendant plusieurs secondes", a-t-il expliqué. "Si l'on m'avait dit qu'un vaisseau extra-terrestre avait atterri devant l'hôtel de ville, je ne pense pas que j'aurais été plus surpris".

"Les maths, plus on en fait plus ça devient facile", affirme-t-il.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
OpenAI : les mathématiques résistent encore et toujours à ChatGPT et à l'IA
Le prochain Einstein est déjà né et il a de grandes chances d'être une femme africaine
Hugo Duminil-Copin : "Les mathématiques devraient être une pratique populaire et non élitiste"