Les Français majoritairement opposés à la réforme des retraites... sauf les retraités

Manifestation pour la défense du système de retraites, à Paris, le 6 février 2020 - Thomas SAMSON © 2019 AFP
Manifestation pour la défense du système de retraites, à Paris, le 6 février 2020 - Thomas SAMSON © 2019 AFP

Une réforme des retraites plébiscitée par les Français... qui sont déjà retraités. Selon une nouvelle enquête "L'Opinion en direct", mené par l'institut Elabe pour BFMTV, près de 6 Français sur 10 (59%) se disent opposés à la réforme des retraites annoncée par Élisabeth Borne. Mais si 67% des actifs sont opposés (42% plutôt opposés et 25% très opposés) au texte du gouvernement, 52% des retraités sont quant à eux favorables à cette réforme.

Dans le détail, 54% des retraités soutiennent la mesure consistant à augmenter l'âge légal de départ à 64 ans à un rythme de trois mois supplémentaires par an jusqu'en 2030 - contre seulement 24% des actifs.

En outre, ils sont 58% parmi les retraités à se dire favorables à l'accélération du rallongement progressif de la durée de cotisation nécessaire pour toucher une retraite à taux plein, pour arriver à 43 ans en 2027. À l'inverse, seuls 36% des actifs soutiennent la mesure.

Les plus de 65 ans soutiennent la réforme

D'un point de vue générationnel, 62% des plus de 65 ans sont favorables au texte défendu par le gouvernement. 57% au sein de cette même tranche d'âge soutiennent le report de l'âge légal de départ à 64 ans d'ici 2030 et ils sont même 60% à vouloir l'accélération de la mise en place de la réforme "Touraine". Dans toutes les autres tranches d'âge, la réforme est contestée par une majorité de Français.

Favorables à la réforme, les retraités soutiennent logiquement moins la mobilisation contre celle-ci: ils sont 48% à l'approuver et 45% à y être hostiles. Chez les actifs, ils sont 64% à afficher leur approbation à l'égard de cette contestation et seulement 20% à y être hostiles.

Invité ce mercredi matin de la matinale de France info, le président de la Confédération française des retraités Pierre Erbs a dit regretter le report de l'âge légal de départ à 64 ans ainsi que le manque de mesures pour le pourvoir d'achat des retraités actuels. Il n'appelle toutefois pas à manifester avec les autres organisations syndicales le jeudi 19 janvier.

Article original publié sur BFMTV.com