Français disparus au Mexique: les familles privilégient la piste de l'enlèvement

La cathédrale de San Cristobal de las Casas au Mexique le 10 janvier 2020. - RODRIGO ARANGUA / AFP
La cathédrale de San Cristobal de las Casas au Mexique le 10 janvier 2020. - RODRIGO ARANGUA / AFP

Le sort du couple de ressortissants français portés disparus au Mexique est jugé "très inquiétant" par leurs familles, qui envisagent "un enlèvement", a indiqué jeudi la soeur de l'une d'eux.

Depuis le 12 septembre, un homme de 57 ans et une femme de 50 n'ont plus donné de signe de vie à leurs proches, vivant au Pays basque, et n'ont plus affiché aucune activité sur leurs réseaux sociaux.

Des craintes autour du Yucatan

Le couple marié en mai à Valladolid, est installé dans cette ville de l'Etat du Yucatan, où il gère deux hôtels et des chambres de tourisme, depuis plusieurs années. La femme se trouve dans le pays depuis plus de deux ans, quand l'homme y vit lui depuis quinze ans.

Si les recherches se concentrent sur le Chiapas, où le couple se serait rendu dans un centre spirituel de la touristique localité de San Cristobal de las Casas, les familles sont sceptiques et envisagent plutôt "un enlèvement" dans le Yucatan, à des centaines de kilomètres de distance.

Par message, avant le 12 septembre, l'homme aurait indiqué chercher un terrain dans le Chiapas, tandis que son épouse parlait de ce centre spirituel. "Cela nous a paru bizarre, ça n'est pas leur genre", a indiqué Nawel Madjour, soeur de la disparue, qui met également en doute l'origine des messages.

"On pense qu'ils ne sont jamais allés dans le Chiapas et que le problème se trouve dans le Yucatan", ajoute-t-elle.

Les services de l'ambassade mobilisés

Mercredi, l'ambassade de France au Mexique assurait que "ses services [étaient] mobilisés, tout comme le consulat général de France à Mexico, en contact étroit avec la famille", pour retrouver les deux Français.

Plus de 106.000 personnes ont disparu ou sont portées disparues au Mexique depuis 1964, selon le registre national des personnes disparues.

Article original publié sur BFMTV.com