Les Français se disent prêts à diminuer leur salaire en échange de la semaine de 4 jours

© ARNAUD PAILLARD / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Selon une étude du groupe Manpower, plus d’un salarié sur trois serait prêt à diminuer son salaire de 5% en échange d’une semaine de 4 jours. Malgré la crise, les salariés veulent conserver un bon équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle.

Travailler moins, quitte à gagner un peu moins. L’idée séduit de plus en plus de Français. Selon une étude du groupe Manpower, plus d’un salarié sur trois serait prêt à diminuer son salaire de 5% en échange d’une semaine de quatre jours. Malgré l’inflation et la crise du pouvoir d’achat, les salariés sont prêts à sacrifier un peu de salaire pour conserver un bon équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle.

Un effort concevable

Marine, une policière de 26 ans, touche 2.300 euros par mois. 5% de salaire en moins, c’est donc 115 euros de moins chaque mois. C’est une perte non négligeable, surtout en période d’inflation, mais qu’elle serait prête à accepter. "C’est déjà un effort pour vivre un mois correctement, surtout vu les temps aujourd’hui. Tout augmente. Après oui c’est plus de repos. Moi toute ma famille vit en province par exemple, donc ça me permettrait de rentrer plus souvent en province".

Virginie, cheffe de cuisine, pourrait même se priver d’un peu plus pour partir en week-end. "Je serais prête à sacrifier 20% de mon salaire. Je suis à 2.500 euros. On a un métier fatiguant, on se donne toute la semaine et je trouve que 2 jours en week-end ça peut être court quand même".

Un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle...

Comme eux, de plus en plus de Français cherchent un meilleur équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle, explique Alain Roumilhac, présiden...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO- Retraites en France : une réforme non négociable ?