Et si le français devenait la langue officielle de l'Union européenne ?

·1 min de lecture

Faut-il punir la perfide Albion qui a claqué la porte de Bruxelles en remplaçant l’anglais par le français comme langue officielle en Europe ? C’est ce que propose un écrivain italien dans une ode à notre langue publiée dans un quotidien italien en tout début d’année.

Et si le français devenait la langue officielle de l’Union européenne après le départ des grands Bretons ? Dans une tribune publiée par le quotidien romain " Il Foglio ", l’écrivain Camillo Langone propose de remplacer " l’euro-anglais " par " l’euro-français ". Non pas par esprit revanchard, souligne cet auteur, car il ne s’agit pas de punir les Anglais. Mais que la langue officielle soit celle d’un peuple qui ne veut pas de nous serait incohérent et affaiblirait la crédibilité de l’Union européenne." Comment pouvons-nous nous faire passer pour des Européens si nous parlons la langue de ceux qui ne veulent pas faire partie de l’Europe ? Soyons au contraire plus intelligents et parlons celle des grands intellectuels de notre époque !" lance Camillo Langlade. D’autant, " que l’étymologie et l’histoire nous ont appris que le français doit être la langue officielle du Vieux Continent ".L’argumentation déployée par l’auteur est plutôt solide. D’abord, rappelle Camillo Langlade, la langue française a été celle des élites et de la diplomatie durant trois siècles avant d’être remplacée par l’anglais après la victoire des troupes anglo-américaines à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Et puis, c’est...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record

"Meurtres à White House Farm" : le docu-fiction sur l'une des plus sordides affaires des années 80

"80% de mes contrats sont tombés" : Bastien, gérant d'une boîte de sécurité privée, victime collatérale du Covid-19