"Framing Britney Spears", un documentaire choc sur la violence et la misogynie du show business

franceinfo Culture
·1 min de lecture

C’est le documentaire choc sur une icône de la musique pop dont tout le monde parle aux États-Unis. Framing Britney Spears - traduisez en français "Piéger Britney Spears" - est sorti le 5 avril sur la plateforme de streaming Amazon Prime. Le titre est équivoque : cette enquête du New York Times fait le choix d’aborder la vie de la chanteuse non pas sous l’angle de sa musique, mais sous celui de la violence et de la misogynie qu'elle a subies de la part du monde du show business et des médias. Le film pose également la question de la tutelle qu’exerce son père sur la star depuis 2008, contrôlant ainsi ses décisions, ses apparitions dans les médias, ses réseaux sociaux mais surtout sa fortune. Le documentaire a relancé le mouvement #FreeBritney, qui milite pour la libération de la célébrité.

Une icône tour à tour adulée et traînée dans la boue

Dès les premières minutes du documentaire, on assiste à une scène déconcertante dans laquelle l’animateur d’une émission de chant demande à une petite Britney de dix ans si elle a un petit copain. “Non monsieur, ils sont méchants”, répond l'enfant-star, mal à l'aise. Un échange annonciateur de la façon dont Britney Spears devra toute sa vie durant rendre des comptes sur sa vie personnelle et intime. En 2002, son ex-compagnon Justin Timberlake l’accuse de l’avoir trompé dans la chanson Cry Me A River : pour ses propos le chanteur a présenté des excuses en février dernier. D’une image virginale à ses débuts de carrière, Britney devient (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi