Frais bancaires: les banques réduisent (un peu) la facture

Selon le dernier rapport de Panorabanques dévoilé par Le Parisien, les frais bancaires atteindront en moyenne 215,10 euros en 2019, contre 217,30 euros l'an passé. Il s'agit de la première baisse depuis trois ans.

Alors que la gronde des gilets jaunes continue de se faire entendre, les banques semblent vouloir jouer le jeu pour apaiser la colère. En septembre dernier, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire demandait aux établissements bancaires de baisser leurs frais en les limitant à 200 euros par an maximum pour les personnes les plus fragiles. Selon une étude de Panorabanques dévoilée par Le Parisien, ces mêmes frais atteindront en moyenne 215,10 euros en 2019, contre 217,30 euros en 2018.

Avec un gain de 2,20 par tête, on reste certes encore loin des 200 euros attendus. Il n’empêche qu’il s’agit d’une première baisse depuis trois ans. Les frais bancaires à la charge des clients recouvrent les coûts de carte bancaire (43,40 euros), de dépassements de découvert (72,50 euros) et les frais liés à l’utilisation normale d’un compte (frais de tenue de compte, retraits dans une banque concurrente, etc.).

Concurrence avec les banques en ligne 

La demande du gouvernement n’explique pas à elle seule cette baisse. En effet, les établissements traditionnels font de plus en plus face à la concurrence des banques en ligne et des néobanques, souvent moins chères. Par ailleurs, plusieurs banques ont récemment abandonné la facturation de l’accès à un compte bancaire en ligne.

"C’est en quasi-disparition et c’est un peu normal. Les banques ferment des agences et veulent que leurs...

Lire la suite sur BFMTV.com

Cette vidéo peut également vous intéresser :