FR-Alert : on vous explique comment va fonctionner ce nouveau dispositif d’alerte à la population française

© AFP

Les faits. D’ici à la fin du mois de juin, un nouveau système d’alerte sera déployé sur le territoire français : FR-Alert. Des notifications seront envoyées sur les téléphones mobiles d’une zone concernée par des incidents graves, comme des attentats ou des intempéries. Ce système, développé par le ministère de l’Intérieur à la suite de la catastrophe industrielle de Lubrizol en 2019 , sera opérationnel sur l’ensemble de la France hexagonale et des Outre-mer d’ici à la fin du mois de juin. Depuis le début du printemps, le dispositif fait l’objet d’expérimentations, comme cela a été le cas entre le 16 et le 19 mai dans les Bouches-du-Rhône par exemple : si ces tests ont pû faire l’objet de quelques frayeurs, ils n’appelaient pour autant pas à adopter une attitude particulière.

Lire aussi - Application d'alerte attentat SAIP : les 3 raisons de son abandon par le gouvernement

Comment cela marche. Fr-Alert est un système d’alerte de type « cell broadcast », qui repose sur la technologie de la diffusion cellulaire, en utilisant par exemple le réseau de la 4G. Cette technique, assez répandue dans d’autres pays depuis une vingtaine d’années, a l’avantage de ne pas se reposer sur des SMS, et ainsi de ne pas saturer le réseau de téléphone, ce qui peut être dangereux. Les autorités compétentes de l’État rédigent ainsi une alerte sur le portail dédié de l’État. Cette alerte est ensuite diffusée aux opérateurs des réseaux mobiles, qui vont ensuite la retransmettre, via toutes les ante...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles