A Fréjus, Marine Le Pen passe à l’offensive et rassure ses troupes

·2 min de lecture
Marine Le Pen à Fréjus
Marine Le Pen à Fréjus

La veille, elle avait prévenu les journalistes lors d’un échange informel : « Vous allez parler de notre retour aux fondamentaux, mais nous ne les avons jamais oubliés ». Ce dimanche midi, les militants et élus locaux, présents au théâtre antique à Fréjus sous un soleil de plomb, les attendaient ces valeurs fondatrices du parti d’extrême droite. Ils n’ont pas été déçus !

Et Marine Le Pen, qui semblait échaudée par les différents échecs électoraux, est apparue conquérante, en forme, exposant avec ferveur les thématiques qu’elle souhaite imposer dans cette campagne. Avec en tête de gondole, son slogan : « Libertés, libertés chéries ».

Retour aux fondamentaux

Sur l’immigration, la candidate y est allée sans ambages. « Il faut faire valoir le droit du peuple à rester lui-même, nous devons réaffirmer qui entre chez nous et à quelles conditions. » Dans son programme, Marine Le Pen s’engage à organiser un référendum sur un projet de loi rebattant les cartes de la politique migratoire.

« Les délinquants français en prison, les étrangers dans l’avion »

Sur la sécurité, elle a été longuement applaudie par ses partisans, complètement séduits par ses formules chocs, telles « les délinquants français en prison, les étrangers dans l’avion » ou encore quand elle dénonce « la talibanisation de certains quartiers ».

Puisqu’elle se pose en défenseure acharnée des libertés des Français, la candidate RN a bien sûr attaqué l’Union européenne, « la dictature de Bruxelles » et son « fiasco total » de la gestion de la crise sanitaire. Une Europe qu’elle ne veut plus quitter mais qu’elle veut revoir de fond en comble pour « éviter l’effacement de nos Nations ».

« Emmanuel Macron a désormais un bilan, il va devoir s’expliquer »

Finalement, rien de bien nouveau au RN. Mais ceux qui trouvaient la (...) Lire la suite sur Public Sénat

Eric Zemmour candidat ? : « Nous ne sommes pas inquiets », assure le porte-parole du RN

Passe sanitaire : quelles sont les règles en vigueur au Sénat ?

122 670 personnes inscrites à la primaire des écologistes

Procès Benalla : il y a trois ans, sa première audition devant la commission d’enquête du Sénat

Affaire Benalla : après la commission d’enquête du Sénat, le procès

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles