Frédérik De Klerk, héros de la fin de l’apartheid malgré lui ?

Le fait que Frederik De Klerk ne se soit jamais vu et n'ait jamais vu le régime du Parti national ainsi est paradoxalement ce qui lui a permis de conduire le parti à renoncer au pouvoir de l'État. Bien que ce ne fut pas son intention première. La fin de la guerre froide a eu deux conséquences majeures pour l'Afrique du Sud : d'une part, l'Union soviétique a cessé de soutenir les organisations anti-apartheid ; d'autre part, l'Occident n'a plus eu besoin de s'appuyer sur le régime de l'apartheid pour renforcer ses positions sur le continent africain.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles