Frédéric Worms : "On ne maîtrisera l’épidémie que par la justice sociale"

·1 min de lecture

Dans son dernier livre " Vivre en temps réel " (Bayard), le philosophe, directeur adjoint de l’École normale supérieure (ENS) et membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), fait preuve d’une foi démocratique surprenante. Rencontre.

Marianne : Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire cet essai plutôt optimiste ?Frédéric Worms : C’est une idée très simple : la pandémie nous oblige à concilier la santé et d’autres principes non moins vitaux, comme les libertés. Comment donc pourrait-on se passer de la démocratie pour cette conciliation ? La démocratie est faite pour concilier les opposés. Et par ailleurs l’aspect temporel redouble tout : l’urgence est là, mais durable, on ne peut plus nier ni les enjeux vitaux, ni la nécessité de les concilier dans la durée ! Vu ainsi, la première urgence, c’est un cadre démocratique adapté aux enjeux d’aujourd’hui et de demain.La pandémie, répète-t-on à satiété, est un révélateur des inégalités sociales, du danger écologique, de notre fragilité psychique. Elle est pour vous une chance historique ! Cela demande des explications…Mais ces dangers étaient là avant, qui s’y intéressait vraiment ? La pandémie, avec son expérience temporelle redoublée, nous vaccine contre le déni, qui est le plus grand danger. Et je reconnais qu’il connaît un rebond. Prenons donc le mot " chance " au sens d’une occasion, à double tranchant, et accordez-moi que l’enjeu est historique. Si on ne saisit pas l’occasion de tout affronter, ce serait...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?