Frédéric Lopez ne voulait pas de la place de Michel Drucker : pourquoi il a finalement accepté de revenir sur France 2 ?

Reynaud Julien/APS-Medias/ABACA

"Ce n’était pas prévu" et puis finalement, il a dit "oui", comme il l'explique cette semaine à nos confrères de Télécâble Sat Hebdo. Fin octobre, Frédéric Lopez reprendra le créneau horaire de Michel Drucker, laissé vacant sur France 2, avec son déménagement sur France 3.

Si à bientôt 80 ans, le second ne cache pas sa joie, le premier avoue qu'il a eu des doutes sur son retour à la télévision... Parti il y a quatre ans, celui qui habite désormais dans les Cévennes avec ses chiens raconte que France 2 lui a proposé la case dominicale qu'il a d'abord refusée. "Je leur ai d’abord dit que je n’étais pas intéressé" assure Frédéric Lopez, qui justifie "produire et présenter une hebdomadaire, c’est monstrueux", et rappelle qu'il "adore" sa nouvelle vie loin de la télévision et surtout de Paris.

À lire également

"J'aperçois un cimetière" : les sombres confidences de Michel Drucker

Mais voilà, c'est finalement Anne Holmes, la nouvelle directrice des programmes de France Télévisions, qui a réussi à le convaincre. Et tout simplement. Elle lui a promis "de la sincérité", ce qui est "la chose la plus importante&quo...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi