Frédéric Beigbeder : Avec d'autres, ils signent un manifeste contre l'abolition de la prostitution

© Prisma Presse
Frédéric Beigbeder : Avec d'autres, ils signent un manifeste contre l'abolition de la prostitution

«Tous ensemble, nous proclamons: touche pas à ma pute». C'est par ce slogan racoleur que la polémique est arrivée... 343 hommes, des «salauds» disent-ils, qui réclament en substance la liberté d'avoir recours aux prostituées, alors qu'une proposition de loi visant à sanctionner par une amende les clients de prostituées et à abroger le délit de racolage public doit être débattue fin novembre à l'Assemblée.

Le nom de la pétition, les «343 salauds», fait référence au manifeste publié par Le Nouvel Observateur en 1971 et signé par 343 femmes, transformées en «salopes» par Charlie Hebdo, qui proclamaient qu'elles avaient avorté alors que cela était encore passible de poursuites. Sauf qu'avec nos amis Beigbeder et Zemmour, signataires parmi d'autres, c'est de prostitution que l'on parle.

De quoi mettre en colère Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et ministre des droits des femmes: «Les 343 salopes réclamaient en leur temps de pouvoir disposer librement de leur corps. Les 343 salauds réclament le droit de disposer du corps des autres. Je crois que cela n'appelle aucun autre commentaire», tranche-t-elle à la sortie du Conseil des ministres lors de la présentation du compte-rendu.

Le manifeste des 343 salauds, publié par Le Causeur, intervient alors qu'une proposition de loi visant à renforcer le droit des prostituées et la lutte contre la prostitution a été déposé le 14 octobre par le groupe socialiste de l'Assemblée. Il y est par exemple prévu la création d'une amende de 1500 euros sanctionnant le recours au sexe tarifé. Une somme doublée en cas de récidive. Des dispositions qui ne plaisent visiblement pas à certains hommes.

Parmi ces «salauds» qui défendent la liberté de recourir au sexe tarifé, en clair aux prostituées, se trouvent des hommes qui «sont allés, vont, ou iront aux putes» (comme on va à Auchan?) et qui «n'en ont même pas honte». Des noms? Le polémiste Eric Zemmour, l'avocat des médias Richard Malka, le mari de Frigide Barjot, Basile de Koch, (...)

Lire la suite sur gala.fr

Frédéric Beigbeder : Avec d'autres, ils signent un manifeste contre l'abolition de la prostitution
Gala By Night: Frédéric Beigbeder bien entouré pour le lancement du magazine Lui
Frédéric Beigbeder nouveau rédac chef de Lui
Prix de Flore: Frédéric Beigbeder choisit Oscar Coop-Phane
L’Amour dure 3 ans: les premiers pas de Beigbeder en tant que réalisateur

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages