Frédéric Adnet : "Nos hôpitaux se remplissent de manière linéaire"