Fox News condamnée à un million de dollars d’amende

·1 min de lecture
Jamais la Commission des droits de l'homme de la ville de New York n’avait imposé une amende aussi onéreuse à une entreprise.
Jamais la Commission des droits de l'homme de la ville de New York n’avait imposé une amende aussi onéreuse à une entreprise.

La sentence est tombée. La chaîne de télévision américaine Fox News, dans la tourmente depuis plusieurs années, a été condamnée à une amende d'un million de dollars, soit 844 100 euros, rapporte Le Monde. Cette décision de la Commission des droits de l?homme de la ville de New York a été révélée le mardi 29 juin 2021, à la suite d?une multitude de plaintes pour agressions et harcèlements sexuels. Comme le soulignent nos confrères, jamais l?agence municipale chargée de l?application des lois contre la discrimination sur le lieu de travail ou les services publics n?avait imposé une amende aussi onéreuse à une entreprise.

De tels actes « ne peuvent être tolérés », a insisté Carmelyn Malalis, la porte-parole de l?institution. Cet accord interdit à la chaîne d?inscrire dans ses contrats d?embauche une clause obligeant à un arbitrage confidentiel les salariés qui souhaitent porter plainte pour violation de leurs droits. De plus, des séances de sensibilisation au harcèlement sexuel doivent être mises en place.

Toxicité au sein de la rédaction de Fox News

Les scandales se sont succédé au sein de la chaîne favorite de Donald Trump ces dernières années. En 2016, Gretchen Carlson, figure du petit écran américain, a décidé de briser le silence en portant plainte. Dans le sillage de la victime, plusieurs femmes ont témoigné à leur tour. Au début de l?année suivante, Roger Ailes, le cofondateur de Fox et premier PDG de la chaîne, a été contraint de quitter le navire, éping [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles