Comment les fournisseurs d’accès (et Marc Dorcel) entendent préserver les mineurs de la pornographie

1 / 2

Comment les fournisseurs d’accès (et Marc Dorcel) entendent préserver les mineurs de la pornographie

Ils avaient jusqu'au printemps pour trouver une solution et ont finalement pris les devants. Ce 17 janvier, une coalition de fournisseurs d'accès Internet - regroupés au sein de la Fédération française des télécoms -, les moteurs de recherche Qwant et Google, l'application mobile Snapchat mais aussi Samsung et la société de production de films pornographiques Marc Dorcel sont venus signer un "protocole d’engagements pour la prévention de l’exposition des mineurs aux contenus pornographiques en ligne", révèle Le Figaro.

L'élaboration de cette même charte, dont le contenu est intégralement accessible sur le site spécialisé NextInpact, a été encadrée par le secrétaire d’État chargé du numérique Cédric O et le secrétaire d’État chargé de la Protection de l’enfance Adrien Taquet. Il s'agira, pour chacun des signataires, de suivre des lignes directrices visant à réduire l'exposition des mineurs à la pornographie sur Internet.

Pour ce faire, chacun sa parade. D'après le texte cosigné, les entreprises "s’engagent, chacune dans leurs domaines de compétences, à proposer au moins un outil gratuit, ou à mettre en place des solutions intégrées, destinées à protéger les mineurs contre toute exposition à des contenus pornographiques".

Interdire les liens sponsorisés

Les opérateurs mobiles et les fournisseurs d’accès à Internet s'assureront ainsi  "de l’existence et de la simplicité d’utilisation des dispositifs...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi