Fourgon braqué en Suisse : le point sur les zones d'ombre de l'enquête

franceinfo
Un convoyeur de fonds affirme avoir été braqué en Suisse jeudi soir, pendant que sa fille était prise en otage. Franceinfo fait le point sur cette affaire.

L'histoire avait tout du scénario rocambolesque, mais elle prend peu à peu les contours d'une farce. Un convoyeur de fonds travaillant en Suisse affirme avoir livré plusieurs millions de francs suisses dans la soirée du jeudi 8 février, afin de faire libérer sa fille, enlevée à Lyon.

Les kidnappeurs auraient enlevé la jeune femme dans son appartement. Elle a été retrouvée saine et sauve dans la soirée. Trois jours plus tard, coup de théâtre. Le convoyeur du fourgon, son coéquipier et sa fille sont placés en garde à vue, avant d'être remis en liberté mardi, sans charge retenue à leur encontre. Franceinfo revient sur les zones d'ombre de cette affaire.

Que s'est-il passé ?

Lyon, jeudi 8 février, 18h30. Selon ses dires, la fille du convoyeur, une étudiante de 22 ans, est enlevée à son domicile lyonnais. Ses ravisseurs seraient deux hommes s'étant fait passer pour des plombiers. Toujours selon son récit, après l'avoir ligotée, ils l'obligent à téléphoner à son père, domicilié à Annemasse (Haute-Savoie), pour lui soutirer une rançon. L'homme est un convoyeur de fonds qui travaille en Suisse. Il se trouve alors en pleine tournée avec son collègue.

Vers 19h45, les malfrats somment les convoyeurs de se garer sur un parking à hauteur de Chavornay, commune suisse du canton de Vaud. Trois hommes armés, de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages