Le four à pizza d'un restaurant de Belfort attise la colère des riverains

UNSPLASH

Il est devenu au fil des années le four à pizza de la discorde. Comme le raconte l'Est Républicain, à Belfort, des copropriétaires sont en guerre contre deux restaurants placés au rez-de-chaussée de leur immeuble. Ils dénoncent depuis 2015 (et avaient déjà alerté dès 2012) les feux de cheminée et la pollution provoqués par le four à pizza du restaurant italien Mamma Emilia. Selon nos confrères, très rapidement, les copropriétaires avaient mis en évidence une non-conformité des installations d'extraction avec le règlement sanitaire du département.

Après avoir saisi le service hygiène de la Ville, un rapport avait confirmé la présence de résidus de combustion dans un des appartements situés au dernier étage. Outre les échappements de monoxyde de carbone et les odeurs incommodantes, il avait été aussi mis en évidence une présence de suie sur le chapeau de la cheminée et des particules de suie au dernier étage. Rien qu'en sept ans, entre 2014 et 2021, les pompiers ont dû intervenir à cinq reprises pour des odeurs suspectes, des dégagements de fumée, des feux ou des retombées de suie. D'après l'Est Républicain, ils ont même relevé il y a six ans un taux anormal de monoxyde de carbone aux deux premiers étages du bâtiment.

À tel point qu'en 2019, une femme et sa fille avaient dû se rendre à l'hôpital, incommodées par les odeurs. En 2021, voyant que rien n'avait été engagé, les copropriétaires ont saisi un huissier de justice, qui lui aussi a relevé des particules de suie au dernier étage. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Indre : une commune hérite d'un énorme legs inattendu
Aux Etats-Unis, la pandémie de Covid a exacerbé les violences conjugales à l'encontre des femmes noires
Cette ville va dépenser 5.000 euros pour offrir des polaires aux écoliers afin de baisser le chauffage
Seine-Maritime : Lidl installe un mur géant juste devant chez eux
Aviation : plus d'un tiers des Français ont subi retards et annulations cet été