Fouad Abou Nader – Sortir le Liban de la crise financière

·1 min de lecture
L'explosion d'une citerne de carburant le 15 août dans le nord du Liban a provoqué la mort d'au moins 30 personnes.
L'explosion d'une citerne de carburant le 15 août dans le nord du Liban a provoqué la mort d'au moins 30 personnes.

Le Dr Fouad Abou Nader, auteur de l?essai Liban : les défis de la liberté (éditions de l?Observatoire, 2021), préside l?ONG libanaise Nawraj, qui porte assistance à la population libanaise pour favoriser l?accès aux soins de santé et à l?éducation dans un contexte de faillite de l?État. Médecin de formation, ancien commandant en chef durant la guerre civile des Forces libanaises (FL), neveu de l?ancien président assassiné en 1982 Béchir Gemayel, il est aussi le coordinateur général de l?Assemblée des chrétiens d?Orient, qui rassemble les 14 Églises du Moyen-Orient et d?Afrique du Nord. Il donne ici son point de vue sur la situation économique et financière dramatique dans laquelle est plongé le Liban.

En moins de deux semaines, le Liban vient de connaître sa deuxième journée de deuil national. Un an après la terrible explosion dans le port de Beyrouth ? qui a dévasté une partie de la capitale le 4 août 2020 ?, l?explosion d?une citerne d?essence dans le Akkar (Nord-Liban) a provoqué la mort de 30 personnes dont deux militaires. Ce drame survient quelques jours seulement après la décision du gouverneur de la Banque du Liban (BDL) de mettre un terme aux subventions sur les carburants. Or, c?est bien cette décision de la BDL et les pratiques de la « mafia des carburants » qui sont à l?origine de cette nouvelle catastrophe.

En effet, la suppression des subventions sur les importations de blé, de fuel, de médicaments, d?électricité, etc., risque d?aggraver les co [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles