Fou de joie, Amir célèbre le mariage de sa petite sœur

·1 min de lecture

Ce 31 décembre, Amir a dévoilé sur son compte Instagram une photo prise lors du mariage de sa sœur cadette. Son épouse Lital apparaît en arrière-plan du cliché, assise dans un taxi londonien et vêtue de ce qui semble être une robe de demoiselle d’honneur. "2020 n’a pas été à la hauteur, OK. Mais quelle chance de pouvoir la clôturer ainsi", écrit avec enthousiasme le chanteur de 36 ans. "Aujourd’hui j’ai vu ma petite sœur, mon bébé, grandir. Souriante, lumineuse, elle rejoignit son prince", poursuit-il tendrement.

Très fier de sa sœur, Amir en profite pour jouer au grand-frère protecteur et s’adresse à son beau-frère : "Elodie, bonne route mon amour. Kevin, prend bien soin d’elle, t’as intérêt." "2020 vous a aimés, ça se sent", assure-t-il, avant d’annoncer à ses fans que sur la photo, se trouvent "deux des femmes de sa vie, un petit instant avec la rencontre." "Bon 2021 les amis, plein de joie et la santé", souhaite-t-il à ses 461.000 abonnés. En temps normal, l’artiste est plutôt discret concernant sa famille. Une fois n’est pas coutume, le 6 octobre dernier, Laurent Amir Khalifa Khedider Haddad de son vrai nom a partagé une adorable vidéo de sa maman, alors qu’il lui offre l’édition collector de son dernier album Ressources.

Un papa et un mari heureux

De son côté, Amir s’est uni par les liens sacrés du mariage, à sa femme, le 7 juillet 2014. Le couple s’est marié en Israël. En février 2019, les amoureux ont accueilli dans leur vie un petit garçon, prénommé Mikhaël. Pudique, le (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean-Paul Belmondo perd un grand ami avec la mort de Robert Hossein
PHOTO - Albert et Charlène de Monaco renouent avec la tradition après une photo de Noël déjantée
Robert Hossein : la mort de sa fiancée dans un accident de voiture, le drame de sa vie
Le saviez-vous ? Nicolas Sarkozy a confié son chien en pension à la fin de son mandat
VIDÉO - Olivier Véran « va assumer combien de temps ? » : le Dr Martin Blachier agacé chez Laurence Ferrari