Fossiles : comment se forment-ils ?

I. NOYAN YILMAZ / SCIENCE PHOTO LI / NYI / Science Photo Library via AFP

"Dans quelles conditions, notamment climatiques, se forme un fossile ?", nous demande un lecteur sur notre page Facebook. C'est notre question de la semaine.

"Le processus de fossilisation nécessite-t-il un climat "particulier" ?", nous demande Mhammed Es-sahlaoui sur notre page . C'est notre Question de la semaine. Merci à tous pour votre contribution.

Os, feuilles, empreintes, bois, plumes ou écailles peuvent se fossiliser

Un fossile, c'est une trace, une très vieille trace, de vie. Et si l'on pense plutôt aux ammonites ou aux os de dinosaures quand on parle de fossiles, en réalité, tout (ou presque) peut se fossiliser, des os aux feuilles, en passant par les empreintes, le bois, les plumes, les écailles et les coquilles. Bien sûr, il faut quelques conditions, et pas des moindres : beaucoup, beaucoup de temps, beaucoup, beaucoup de sédiments, et quelques autres contraintes chimiques et géologiques.

Pour comprendre comment se forment les fossiles, il est nécessaire d'expliquer déjà pourquoi, la plupart du temps, les animaux morts ne se transforment pas en sculptures archéologiques mais disparaissent, tout bonnement. En général, quand un animal trépasse, il est aussitôt dévoré par de multiples congénères, et là, évidemment, point de fossilisation possible. Mais parfois, le cadavre n'a pas le temps de se faire gloutonner : au gré des aléas géologiques du moment, aussitôt mort et aussitôt recouvert de sable, boue ou autres sédiments. Ainsi enterré, il devient inaccessible aux charognards. L'oxygène décompose alors les parties molles. Ne restent donc que les os ou autres parties dures. Puis, peu à peu, d'autres sédiments le recouvrent et l'enfouissent.

Un fossile se forme à deux conditions

Ensuite, un certain nombre de conditions viennent décider du sort de ces "restes".

  • Condition 1 : la profondeur. Si le reste de vie n'est pas assez profond, il peut remonter et les os sont alors dispersés. Résultat : pas de fossile. En revanche, si, en laissant passer patiemment quelques millions d'années, le cadavre est recouvert de nombreuses couches de sédiments, son entourage physico-chimique se modifie : le poids et la pression augm[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles