Fossile d'insecte, milliardaires dans l'espace et imprimerie à hiéroglyphes : l'actu des sciences en ultrabrèves

·2 min de lecture

Dans cette sélection du 9 juillet 2021 : la découverte du plus ancien fossile d'insecte communiquant avec ses ailes, les milliardaires Bezos et Branson qui s'envolent pour l'espace et le second souffle d’une imprimerie à hiéroglyphes au Caire.

L'actualité des sciences du 9 juillet 2021, c'est :

En paléontologie :

  • Ce fossile a été baptisé Theiatitan azari.

  • Avec ses 310 millions d'années, c'est le plus ancien fossile d'insecte utilisant ses ailes comme moyen de communication.

  • Le fossile, constitué d'une aile, a été trouvé par un "amateur extrêmement éclairé", explique le principal auteur de l'étude.

En espace :

  • Deux vaisseaux, deux entreprises, mais un seul objectif pour les milliardaires Jeff Bezos et Richard Branson : franchir eux-mêmes, enfin, la frontière de l'espace.

  • Après avoir chacun fondé, au début des années 2000, leur propre société spatiale, les deux hommes sont aujourd'hui sur le point de s'envoler, à seulement quelques jours d'intervalle.

  • Ils ne seront pas les premiers milliardaires à se rendre dans l'espace.

En archéologie : .

  • Après plusieurs décennies de silence, une ancienne imprimerie à hiéroglyphes unique en Egypte a repris vie au cœur de l’Institut Français d’Archéologie Orientale, au Caire.

  • Un atelier qu’a visité Sciences et Avenir.

  • "Il faut savoir qu’au début du 20e siècle, il fallait entre cinq et sept ans pour publier un livre qui contenait des hiéroglyphes !", rappelle Mathieu Gousse, responsable du pôle édition de l’Institut.

En nature :

  • Impossible de rater sa forme singulière le différenciant des autres légumes. La star des étals, c’est le chou-romanesco.

  • Comme les flocons de neiges ou les éponges, il arbore une forme fractale unique, c’est-à-dire qu’elle présente des motifs similaires à des échelles d'observation de plus en plus fines.

  • L’origine de cette forme fractale était inconnue des scientifiques jusqu’à cette publication dans la revue Science le 8 juillet 2021.

En animaux :

  • Les loutres de mer ont la peau dure et peuvent tenir huit minutes sans respirer pour aller chercher crabes et crustacés.

  • En général, les animaux produisent de la chaleur en activant leurs muscles.

  • Mais chez les loutres, la majorité de l'énergie métabolique produite par les sucres et la gr[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles