Une «fosse commune» avec au moins 65 corps de migrants découverte en Libye

En Libye, une « fosse commune » a été découverte dans le sud-ouest du pays avec au moins 65 corps de migrants, selon l’organisation internationale pour les migrations. (OIM).

L’OIM s’est dite « profondément choquée et alarmée » par cette macabre découverte. Selon l’agence onusienne, les corps d’au moins 65 migrants ont été trouvé dans une « fosse commune » dans le sud-ouest du pays.

Un porte-parole de l’OIM a expliqué à l'AFP que la « fosse commune » avait été découverte « par les autorités responsables de la sécurité » du pays. « Les circonstances de leur mort et leurs nationalités restent inconnues », indique l'OIM dans un communiqué, qui ne précise pas si les dépouilles correspondent à des hommes ou des femmes. L'organisation pense que les migrants sont morts « pendant leur traversée clandestine du désert ».

« De telles tragédies continueront de se produire »

Toujours selon l’OIM, les autorités libyennes « enquêtent sur ces décès ». Elle les appelle donc à, en collaboration avec les agences partenaires des Nations unies, « garantir une récupération, une identification et un transfert dignes des dépouilles des migrants décédés, ainsi qu'à informer et à assister de manière appropriée leurs familles ». Car « chaque signalement d'un migrant disparu ou d'une perte de vie représente une famille en deuil cherchant des réponses sur ses proches ou reconnaissant la tragédie de la perte », a ajouté un porte-parole de l'OIM.


Lire la suite sur RFI