Le fossé homme-femme au Néolithique

·2 min de lecture

L'étude du régime alimentaire et de la mobilité des populations humaines permet de déceler quelle a été l'organisation sociale des communautés au cours de l'évolution de l'Homme. Des différences entre femmes et hommes ou entre personnes du même sexe mais d'âges différents peuvent ainsi être décelées. Dans le nord de la France, une précédente étude a, par exemple, montré que des pratiques funéraires différaient pour les individus âgés de 8-9 ans et ceux âgés de 14-15 ans. Ceci pourrait refléter un changement de statut social, peut-être accompagné de modifications alimentaires et de mobilité.

Les auteurs d'une récente étude parue dans le Journal of Archaeological Science: Reports ont décidé d'investiguer cette hypothèse sur des individus du Néolithique enterrés au niveau de trois sites de la vallée de l'Yonne, dans le bassin parisien. Les tissus humains se dégradent différemment en fonction de leur composition, c'est pourquoi la plupart des analyses archéologiques sont principalement effectuées sur des os ou des dents, dont l'émail est le tissu le plus dur chez l'Homme. De plus, les tissus dentaires constituent des enregistrements du régime alimentaire des individus au cours de leur croissance et qui perdurent à l'âge adulte.

Trois sites du bassin parisien ont été échantillonnés pour récolter les fragments dentaires et osseux de 19 individus. © Rey et al., Journal of Archaeological Science: Reports, 2021
Trois sites du bassin parisien ont été échantillonnés pour récolter les fragments dentaires et osseux de 19 individus. © Rey et al., Journal of Archaeological Science: Reports, 2021

Des âges clés au cours de la croissance

Les secondes molaires définitives ainsi que des fragments osseux de 19 individus des sites ont été prélevés et des analyses des isotopes du carbone, de l'azote et du soufre ont été effectuées sur la plupart des échantillons. Les résultats de ces analyses permettent aux auteurs de suggérer qu'une partie des ressources alimentaires consommées au cours de l'enfance provenaient d'un environnement différent de celui occupé à l'âge adulte. Ils expliquent que les différences isotopiques dentaires entre filles et garçons apparaissaient...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles