Fortes chaleurs : les travaux peuvent-ils commencer plus tôt ?

On le ressent, la canicule est bien là. Travailler avec cette chaleur n'est pas si simple. C’est pour cette raison que certaines précautions doivent être prises. Le gouvernement impose ainsi aux employeurs de respecter certaines dispositions. Dans le cas de chantiers, ceux-ci peuvent d’ailleurs commencer plus tôt que prévu.

Avec les températures actuelles, certaines professions sont plus affectées que d’autres. C’est le cas des salariés qui travaillent en extérieur ou qui n’ont pas de système de ventilation. Selon le Code du travail, plusieurs dispositions sont à prendre pour garantir la sécurité des employés. L’employeur doit, comme l’explique le Ministère de l’économie :

Aussi, l’employeur doit, si possible, aménager le temps de travail et le réorganiser, si nécessaire. Les horaires peuvent donc être décalés pour commencer plus tôt ou finir plus tard.

Pour les métiers du BTP, l’Organisme Professionnel Prévention Bâtiment Travaux Publics (OPPBTP) a publié un guide pour connaître les précautions à prendre. Mais s’il n’est pas possible de poursuivre l’activité, notamment dans certains corps de métier de ce secteur, l’employeur doit décider d’arrêter les travaux. Benoît, directeur de l’entreprise de couverture et de charpente MLC Bat l’a déjà expérimenté plusieurs fois cet été. "Sur la période de juillet et août, on a dû stopper l’activité au moins 5 ou 6 fois."

Se faire réveiller par les travaux n’est pas très agréable. La loi encadre les horaires de chantier à respecter pour éviter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite