Comment les fortes chaleurs influent sur la saison touristique au Mont-Blanc

© KONRAD K./SIPA

La montagne a un réel charme en hiver, mais est également très prisée en été. Encore plus le secteur du Mont-Blanc , pour ses randonnées vers les glaciers mais aussi les ascensions autour du Mont-Blanc. Un enjeu touristique majeur pour le département de Haute-Savoie pourtant contrarié cette année par les fortes chaleurs et épisodes caniculaires qui touchent toute la France. Et un secteur en particulier inquiète les autorités : celui du couloir du Goûter. Cet itinéraire, surnommé « couloir de la mort », est marqué en temps normal par des éboulements qui ont déjà fait de nombreuses victimes.

Lire aussi - Réchauffement climatique : comment les jeunes générations sont passées de l’éco-anxiété à l’éco-colère

Cette année, c’est encore pire à cause de la sécheresse, ce qui pousse les compagnies de guides de Saint-Gervais-les-Bains et de Chamonix à fermer temporairement l’itinéraire classique de l’ascension du Mont-Blanc, explique Le Parisien . Cette mesure, qui est considérée comme une « décision de sagesse », pousse donc les alpinistes ou randonneurs à repousser leur montée ou à changer d’itinéraire. Ceux qui veulent faire des courses sont invités à aller en trouver dans d’autres massifs montagneux. Ces mesures préventives et de responsabilité sont prises à cause des fortes chaleurs qui impliquent des chutes de pierres. « Les pierres se délitent », avoue même le maire de Saint-Gervais-les-Bains, Jean-Marc Peillex au micro de France Info. « On recommande aux alpinistes d’écouter l...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles