« Il est fort probable qu'un nouveau variant se retrouve sur le devant de la scène dans les prochains mois »

·2 min de lecture
The Conversation
The Conversation

Au début de l’année 2021, les bonnes nouvelles arrivaient enfin sur le front de la pandémie de Covid-19. Les premiers vaccins étaient disponibles et leur déploiement pouvait commencer à travers le monde, faisant espérer qu’on puisse apercevoir la lumière au bout du tunnel…

Malheureusement, l’euphorie aura été de courte durée, avec l’émergence fin 2020 du variant préoccupant « anglais » (variant of concern, B.1.1.7), nommé plus tard Alpha. Sa transmissibilité augmentée faisait craindre une accélération de la pandémie.

Le variant historique (Wuhan), qui avait cadenassé nos vies du jour au lendemain, avait un nombre de reproduction de base, ou R₀, de 3 (chaque personne infectée en pouvait infecter en moyenne trois autres). Les efforts inédits de la population (confinement, etc.) avaient fait descendre ce nombre en dessous de 1, indiquant que chaque malade contaminait moins d’un autre individu, laissant espérer une diminution du nombre de nouveaux cas.

Si 2020 avait été l’année de l’épidémiologie du SARS-CoV-2, 2021 aura indéniablement été celle de son évolution

Malheureusement, Alpha avait une transmissibilité environ 50 % plus importante que la souche historique, avec un nombre de reproduction de base approchant 5. Puis, allait apparaître Delta (identifié en Inde), au nombre de reproduction de base estimé à plus de 5. Chaque nouveau variant, de par sa transmissibilité plus importante, allait ensuite supplanter son prédécesseur.

Si 2020 avait été l’année de l’épidémiologie du SARS-CoV-2, 2021 aura indéniablement été celle de son évolution.

L’émergence des variants, un phénomène normal et pris en compte

Les virus, comme toute entité vivante, évoluent en permanence. Ils s’adaptent à leur environnement afin de maximiser leur propagation. Mais là où il faut des années pour les espèces de vertébrés, les virus, comme le SARS-CoV-2, sont infiniment plus rapides – un million de fois plus rapides que pour nos cellules, par exemple. C’est cette évolution biologique accélérée mais...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles