"Fort danger" d'incendies dans le sud et températures en hausse partout en France

Météo-France avertit sur le risque d'un "très fort danger d'incendies" en zone méditérranéenne dimanche, à cause des vents et de températures élevées qui monteront partout en France, allant jusqu'à 37° dans le sud-est.

Dans son bulletin, Météo-France alerte d'un risque de "très fort danger d'incendies en zone méditerranéenne (Occitanie, Provence et Corse)", lié au régime de vents (mistral et tramontane) "assez forts" et aux "conditions restant très chaudes et sèches sur une végétation de plus en plus sensible".

Le mercure atteindra dimanche 30 à 37 degrés dans le sud-est, jusqu'à 34 à 35 degrés en Occitanie, selon Météo-France. Sur le littoral de la Manche, les maximales seront comprises entre 20 et 26 degrés.

Les températures devraient continuer de monter lundi dans le sud-est, jusqu'à 39°.

"Une nouvelle vague de chaleur se met en place sur la France avec des températures pouvant dépasser les 35°C de manière généralisée dès lundi au sud d'une ligne Bordeaux-Lyon", a souligné vendredi Météo-France, interrogée par l'AFP.

"Elle peut s'installer plusieurs jours sur le quart sud-est du pays", ajoute Météo-France, qui précise qu'il subsiste de l'"incertitude" après mercredi.

Une carte de Météo-France montrant la tendance des températures maximales entre lundi et mercredi indique que le thermomètre pourrait grimper jusqu'à 36 et 39°C dans le Sud-Est jusque vers la vallée du Rhône, entre 36 et 39°C mardi dans le Sud-Ouest, puis entre 36 et 38°C mercredi dans l'Est dans une zone allant de l'Alsace à la région lyonnaise.

A Paris, les températures atteindront 30 à 34°C. Elles resteront inférieures à 30°C vers la Bretagne et la Manche.

La France a déjà connu une vague de chaleur précoce en juin et sort d'une deuxième qui a duré du 12 au 25 juillet, avec plusieurs incendies, notamment en Gironde où près de 21.000 hectares de forêt ont été détruits. Cette dernière "constitue désormais la 45ème vague de chaleur recensée depuis 1947", "la troisième la plus intense, avec un pic de l'indicateur thermique national à 28,0°C le 18 juillet" et "la cinquième la plus longue", selon le site internet de Météo-France.

Ces températures élevées se doublent d'une sécheresse historique en juillet.

met/bow

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles