Fort Boyard : les candidats peuvent-ils refuser de participer à des épreuves ?

Laetitia Reboulleau
·3 min de lecture
© Laurent Vu - FTV - ALP
© Laurent Vu - FTV - ALP

Point d'araignées, de scorpions, de serpents, de souris ou même de cafards pour Hugo Clément dans Fort Boyard. Le journaliste a-t-il eu de la chance dans les cellules qui lui ont été attribuées, ce samedi 1er août ? Pas vraiment. Fervent défenseur de la cause animale, ce dernier a refusé de participer à des épreuves mettant en scène des petites bêtes. Une décision qu'il a imposée à la production.

Le but de Fort Boyard est de proposer de véritables challenges aux candidats, souvent en jouant sur leurs peurs, leurs phobies, leur dégoût... Et cela passe bien souvent par le maniement d'animaux connus pour inspirer la frayeur ou l'écoeurement dans les cellules. Ce samedi 1er août, l'humoriste Gérémy Crédeville n'a par exemple pas eu de chance. Il a participé à l'épreuve de la Tête Chercheuse, traversant des petites boîtes contenant pigeons, asticots, mouches et autres souris. Puis, il a dû affronter les araignées et les scorpions de la maison hantée. En revanche, son camarade Hugo Clément n'a pas eu ce type d'épreuve. Il avait prévenu la production qu'il n'y mettrait pas les pieds.

Le veto d'Hugo Clément

Le jeune journaliste l'a expliqué sur Instagram : "Comme lors de ma première participation il y a deux ans, j’ai refusé de prendre part aux épreuves impliquant des animaux. Vous connaissez mes convictions à ce sujet : je suis farouchement opposé à la captivité d’animaux sauvages dans un but de divertissement, comme c’est le cas sur le Fort." Il a même profité de l'occasion pour rappeler à la production que "des tigres n’ont rien à faire derrière des barreaux au milieu de l’océan", lui qui "milite activement pour obtenir un Fort Boyard sans animaux le plus rapidement possible." Il a donc profité de l'occasion pour en discuter avec la production.

Si cette dernière a accepté les prérogatives d'Hugo Clément, c'était pour s'assurer de sa venue. Outre sa popularité auprès du public, le journaliste a une histoire un peu particulière avec le Fort puisque c'est là qu'il a rencontré sa compagne, Alexandra Rosenfeld. L'occasion de miser sur leur amour pour faire grimper les audiences.

Tous les candidats n'ont pas eu cette chance

Mais si Hugo Clément a obtenu l'autorisation de ne pas se voir désigner d'épreuves mettant en scène des animaux, par le passé, tous les candidats n'ont pas eu cette chance. En effet, le but de Fort Boyard est de challenger les candidats, et aussi de les faire hurler de peur. Sauf contre-indication de la part du médecin du Fort, ils peuvent donc se retrouver confrontés à n'importe quelle cellule. Et s'ils refusent d'y mettre les pieds, ils perdront la clé ou l'indice mis en jeu, tout simplement.

A LIRE AUSSI

> Fort Boyard : ces candidats participent pour la toute première fois

> Pétillante, joyeuse et efficace, Daphné Bürki fait l'unanimité dans Fort Boyard

> Fort Boyard : les masques omniprésents surprennent les téléspectateurs