Fort Boyard - Alexia Laroche-Joubert : "J’ai fait une note aux équipes, après le tournage..."

© Laurent VU / ALP / FTV

C’est inhabituel qu’une productrice participe au jeu de sa propre société…

Alexia Laroche-Joubert : J’avais adoré participer à l’émission, en 2012, et, quand j’ai pris la présidence d’ALP, quatre ans plus tard, j’ai dit aux équipes que si un jour ils avaient un problème avec un candidat, ils pouvaient faire appel à moi. C’est arrivé. Par le plus grand des hasards, j’étais sur le tournage le jour exact où un invité a raté son train.

Comme tous les candidats, avez-vous rempli un questionnaire préalable sur vos phobies et éventuelles allergies ?

Non, j’ai seulement signalé un problème bénin à l’épaule que je devais surveiller. Je ne suis pas sujette aux allergies, mais peut-être aurais-je avoué ne pas trop aimer les serpents. Ce qui est drôle, c’est de se faire « cueillir » par les épreuves.

N’avez-vous pas usé de votre position pour essayer de savoir ce qui vous attendait ?

Pas du tout ! Je savais juste que c’était la dernière émission et que l’ultime atout du père Fouras serait donc Le Guerrier mystère. J’ai demandé à la production d’être exclue du choix de la personnalité qui l’incarnerait. Ce qui est drôle, c’est que, comme c’est un homme que je remplaçais au pied-levé, je me suis retrouvée avec certaines épreuves où l’on sent bien que je n’avais pas le physique…

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi