Fort de ses 150.000 parrainages citoyens, Mélenchon confirme être candidat à la présidentielle

Jules Pecnard
·2 min de lecture
Jean-Luc Mélenchon le 12 novembre 2020 - BFMTV / Capture d'écran
Jean-Luc Mélenchon le 12 novembre 2020 - BFMTV / Capture d'écran

Le timing était idoine. Invité ce jeudi soir de Face à BFM sur BFMTV, Jean-Luc Mélenchon a pris acte des 150.000 parrainages citoyens qu'il a recueillis sur sa plateforme numérique, noussommespour.fr. Le leader de La France insoumise a conditionné sa candidature à l'élection présidentielle de 2022 au franchissement de ce premier seuil.

Ce fut chose faite en moins de cinq jours, un peu plus d'une heure avant son passage sur notre antenne. L'intéressé assure qu'il ne s'attendait pas à ce que cette "investiture populaire" survienne aussi vite.

"Ce n'est pas une affaire de montrer ses muscles", a-t-il argué. "Tout le monde a dit, 'c'est très facile'! Bah non, ça ne se trouve pas sous le pas d'un cheval! (...) C'est bien, je suis content, on sent qu'il y a une poussée", s'est réjoui le député des Bouches-du-Rhône.

"Le fruit est là!"

Le candidat, qui brigue l'Elysée pour la troisième fois de sa carrière, en a profité pour faire un pied-de-nez à ses concurrents venant de la gauche, lesquels ont jugé trop prématurée, à un an et demi de l'échéance, l'initiative du leader insoumis.

"Ça dément ceux qui disaient, 'c'est pas le bon moment', je vais au moins leur donner une leçon en communication, c'est que le bon moment, c'est celui qui porte ses fruits. Eh bien, le fruit est là!"

Pour lui, le bon moment est "psychologique et politique". "Il y a des gens qui pensent que quand il y a une crise, l'esprit s'éteint. Les gens ne réfléchissent plus et, terrorisés, serrés les uns contre les autres, ils ne pensent plus à rien. Moi je crois le contraire", insiste l'ancien sénateur socialiste.

Article original publié sur BFMTV.com